PCF Sotteville-lès-Rouen

Mot clé - Fret SNCF

Fil des billets - Fil des commentaires

CONSEIL MUNICIPAL : Débat d'orientations budgétaires 17 février 2011

OC

C'est Olivier CHRISTOL qui est intervenu, au nom du groupe communiste, sur les orientations budgétaires.

la question du fret SNCF et du triage, est évoquée à la fin de l'intervention. A ce propos, Voici le lien pour acceder à la pétition du Comité de défense du triage de Sotteville.

http://comitededefensedutriagedesotteville.hautetfort.com

Voici l'intervention :

Conseil Municipal Jeudi 17 février 2011

Débat d’Orientations Budgétaires



Groupe Communiste Olivier CHRISTOL

Monsieur le Maire, mes Chers collègues,

L’ordre du jour de notre conseil nous conduit à regarder les orientations budgétaires pour notre commune, le budget, quant à lui étant voté à la fin mars avec les compte administratif et rapport de gestion.

Orientations budgétaires, c’est voir comment peuvent s’organiser les grandes masses budgétaires, tant en fonctionnement qu’en investissement, quelles sont les priorités que nous voulons mettre en œuvre, ainsi que les choix politiques qui, pour nous sont dirigés vers la satisfaction des besoins des sottevillaises et des sottevillais.

Il convient d’abord de revenir sur le contexte économique et social dans lequel s’élabore ce budget et qui donne à cet acte politique majeur dans la vie de notre assemblée un écho encore plus important. Chacun peut constater le triste et inquiétant état des lieux dans lequel nous devons bâtir ce budget. Il y a une crise économique sans précèdent depuis les sombres années 30, avec ses conséquences sur l’emploi. Les chiffres et les rapports s’accumulent chaque jour pour attester de la gravité d’une situation qui affecte la grande majorité de la population… sauf pour les 0,01 % qui depuis l’avènement de l’ère SARKOZY ont vu leurs revenus augmenter de 46 %. Quand en 2010, les profits des entreprises du CAC 40 s’élèvent à 84 milliards d’euros, générant un montant record de 40 milliards de dividendes versés aux actionnaires en hausse de 13 %, il y a manifestement là de l’argent à prendre en taxant tous ces profits dont bénéficie une infirme minorité, alors que 8 Millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté et que la misère a progressé de 2,1 % selon un rapport du Secours Catholique. En 20 ans, un actionnaire du CAC 40 a vu son pouvoir d’achat progresser de 120% alors que dans le même temps, celui des salariés atteignait péniblement les 15% supplémentaires et celui d’un allocataire du RMI 5 % de plus en 18 ans.

Lire la suite...

 

CONSEIL GENERAL intervention de Claude COLLIN sur le fret et le triage de Sotteville-lès-Rouen

triage slr

A l'occasion de la sénace plénière du Conseil Général de Seine-Maritime du 14 décembre 2010, c'est Claude Collin qui est intervenu, au nom dui groupe communiste sur le fret et le triage de Sotteville

c. Collin

Monsieur le Président, Chers collègues,

L’activité fret ferroviaire française traverse une grande crise.

Alors que l’activité était de 148,5 millions trains-kilomètres en 2002, celle-ci est passée à 82,5 millions en 2009, soit une baisse de 45% alors que le transport ferroviaire de marchandises a progressé de 50% en Suisse et en Allemagne sur la même période.

Aujourd’hui, une marchandise sur 10 seulement transite par le fer en France, contre 8 pour 10 sur la route.

À force de restructuration, de fermeture de triages, de gares principales de fret, de points de desserte, de parcs de locomotives et de wagons, d’agences commerciales, 21 500 emplois de cheminots ont été supprimés entre 2002 et 2009.

Lire la suite...

 

Comité de Défense du triage de Sotteville

triage slr

Le triage SNCF de Sotteville est en danger.

C'est pourtant un outil indispensable dans le développement du transport ferroviaire des marchandises pour la Normandie et même au delà.

Lire la suite...

 

Rassemblement le 6 juillet 2010 devant l’Assemblée nationale pour moins de camions et plus de wagons

365 Fret

Mardi 6 juillet 2010, de 15 heures à 18 heures, s’est tenu place Edouard Herriot en face de l’Assemblée nationale un rassemblement afin d’exiger de la SNCF et du gouvernement qu’ils revoient d’urgence la copie du plan Fret. Des élus de l’ANECR, dont son secrétaire général Jean-Jacques PARIS, était à cette occasion aux côtés des associations de défense de l’environnement et des syndicats pour exiger moins de camions et plus de wagons. Une banderole a été déployée signée de « l’appel des 365 » (dont Claude COLLIN, Hubert WULFRANC, Véronique CHRISTOL ou Olivier CHRISTOL ...) personnalités ayant initié un appel qui a reçu à ce jour près de 3000 signataires (à signer sur le site www.elunet.org ). fret 06 07 2010

On signe la pétition ...

Les syndicalistes de la SNCF et des transports routiers avaient placé symboliquement un camion de marchandises sur des rails, signifiant le rôle essentiel que doit jouer le transport ferroviaire pour l’acheminement des marchandises dans notre pays.

Lire la suite...

 

FRET SNCF : REVOIR D'URGENCE LA COPIE ! Rassemblement mardi 6 juillet 2010 devant l"'Assemblée Nationale

anecrb.JPG

Une déclaration de l'ANECR :

__Rassemblement « Pour revoir d’urgence la copie du plan Fret SNCF ! »__

Mardi 6 juillet 15h/18h Place Edouard Herriot Paris (métro Assemblée Nationale)

L’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains sera aux cotés des associations et les syndicats pour exiger moins de camions et plus… de wagons !

Face aux renoncements du gouvernement de se donner réellement les moyens d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre de 20%, d’ici 2020, dans le secteur des transports, face aux conséquences dramatiques du nouveau plan FRET de la SNCF qui jetterait des centaines de milliers de nouveaux camions sur les routes, l’ANECR a pris l’initiative le 7 mai 2010 de relayer auprès des élus et des populations le communiqué des associations environnementales et des syndicats pour que la copie du plan FRET SNCF soit revue d’urgence.

Lire la suite...

 

SNCF : Daniel Paul, Député de Seine Maritime, Conseiller Municipal du Havre écrit à Dominique BUSSEREAU Secrétaire d’Etat en charge des Transports concernant la grève à la SNCF.

D Paul

Courrier de Daniel Paul, Député de Seine Maritime, Conseiller Municipal du Havre à Dominique BUSSEREAU Secrétaire d’Etat en charge des Transports concernant la grève à la SNCF.

Monsieur le Ministre,

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la situation de la SNCF.

Depuis le mardi soir 6 avril, 2 syndicats représentatifs, la CGT et Sud-rail, ont lancé un mot d’ordre de grève portant sur des questions centrales, comme le devenir du fret, l’emploi au sein de l’EPIC SNCF, l’évolution même de l’entreprise publique, etc…

Depuis cette date, la direction de l’entreprise refuse l’ouverture de négociations et, à l’évidence, parie sur le « pourrissement » du conflit. Et c’est seulement hier, lundi 12 avril, qu’elle a écrit à toutes les organisations syndicales pour proposer une « table ronde » le 21 avril, à condition que « cesse le mouvement de grève et que les conditions normales de trafic soient rétablies ».

Cette attitude de la direction de la SNCF est inacceptable.

Je comprends le ras-le-bol des cheminots et leurs inquiétudes devant la situation de leur secteur et la dégradation du fonctionnement de leur entreprise.

Lire la suite...

 

Conseil Municipal : Question du groupe communiste sur le Fret SNCF

olivier

Olivier CHRISTOL est intervenu lors des question d'actualité sur le fret SNCF et sur la fermeture annoncée du triage de Sotteville-lès-Rouen.

La situation du fret dans le pays et notamment ici à Sotteville-lès-Rouen est particulièrement dramatique.

C’est dramatique pour le service public des transports qui faisait l’une des particularités de notre pays. Aujourd’hui, c’est le dogme de la gestion libérale où les logiques de résultats comptables prennent le pas sur les missions de service public et donc sur l’intérêt de la collectivité nationale. Ainsi, dans le cadre de la marchandisation de ce secteur, on transforme les usagers en clients.

C’est dramatique pour l’environnement quand on sait que réduire le fret ferroviaire, c’est augmenter fortement le nombre de camions sur nos routes, avec tous les risques et les nuisances que cela comporte ou entraine (accidents, pollution, dégradation des routes …).

Lire la suite...