PCF Sotteville-lès-Rouen

Mot clé - Europe ; référendum; autérité;

Fil des billets - Fil des commentaires

Quand les députés socialistes joignent leurs voix à celle de la droite pour instaurer l'austérité

AN logo

Aujourd'hui, mardi 09 Octobre, les députés ont voté pour le "paquet européen", actant de fait la rigueur et l'austérité comme étant la "règle d'or" du fonctionnement de nos institutions.

Une grande partie des députés socialistes, dont tous ceux de Seine-Maritime, ont voté pour ce texte.

Les députés communistes , qui réclament un référendum sur cette question, afin que ce soit le peuple lui même qui tranche, se sont unanimement exprimés contre.

On pouvait espérer autre chose de la gauche ...

Voici le résultat dees votes publié par l'Assemblée Nationale :

Analyse du scrutin n° 30 - Première séance du 09/10/2012 Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi autorisant la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (1re lecture). Nombre de votants : 568 Nombre de suffrages exprimés : 547 Majorité absolue : 274 Pour l'adoption : 477 Contre : 70 L'Assemblée nationale a adopté.

Lire la suite...

 

LA "REGLE D'OR" VALIDEE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

CC

Les communistes de Sotteville-lès-Rouen vous invitent à signer la pétition pour un référendum pour que le Peuple se prononce sur l'instauration de l'austérité, baptisée "règle d'or" dans nos textes fondamentaux.

Nous refusons que cette "règle d'or" devienne une loi de notre République.

Une déclaration de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité Député européen Vice-président du groupe de la gauche unitaire européenne

Le conseil constitutionnel fait un choix politique.

La décision rendue par le Conseil constitutionnel à propos du nouveau traité européen est une décision de caractère politique. Alors que la vocation proclamée de cette institution est de veiller au respect des principes de la Constitution, elle ne trouve rien à redire quand l'un des plus fondamentaux d'entre eux est remis en cause. Il s'agit de la souveraineté populaire indissociable de la souveraineté budgétaire des Etats.

Lire la suite...