D Paul

Courrier de Daniel Paul, Député de Seine Maritime, Conseiller Municipal du Havre à Dominique BUSSEREAU Secrétaire d’Etat en charge des Transports concernant la grève à la SNCF.

Monsieur le Ministre,

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la situation de la SNCF.

Depuis le mardi soir 6 avril, 2 syndicats représentatifs, la CGT et Sud-rail, ont lancé un mot d’ordre de grève portant sur des questions centrales, comme le devenir du fret, l’emploi au sein de l’EPIC SNCF, l’évolution même de l’entreprise publique, etc…

Depuis cette date, la direction de l’entreprise refuse l’ouverture de négociations et, à l’évidence, parie sur le « pourrissement » du conflit. Et c’est seulement hier, lundi 12 avril, qu’elle a écrit à toutes les organisations syndicales pour proposer une « table ronde » le 21 avril, à condition que « cesse le mouvement de grève et que les conditions normales de trafic soient rétablies ».

Cette attitude de la direction de la SNCF est inacceptable.

Je comprends le ras-le-bol des cheminots et leurs inquiétudes devant la situation de leur secteur et la dégradation du fonctionnement de leur entreprise.