PCF Sotteville-lès-Rouen

RASSEMBLEMENT NATIONAL CONTRE LA REFORME TERRITORIALE le 19/01/2010

anecrb.JPG

APPEL DE L’ANECR

Exigeons encore plus fort le retrait du projet de démolition des collectivités locales

Rassemblement national - 19 janvier 2010

Paris – Sénat

Halte au massacre : de partout, dans le pays, s’exprime de plus en plus clairement la volonté d’obtenir le retrait des projets de réformes des collectivités locales et de la taxe professionnelle.

Au delà des élu-e-s et des personnels territoriaux, des citoyens de diverses sensibilités expriment leur indignation face à l’entreprise de destruction de la démocratie locale et des politiques publiques qu’elle engendre.

Elu spécial

N° Spécial à acheter auprès des élus de Sotteville-lès-Rouen ou auprès de l'ADECR

Lire la suite...

 

Manifestation SAMEDI 10 JANVIER à 15 heures devant l'église Saint Sever à ROUEN : «L’urgence de mettre fin au martyre des habitants de la bande de Gaza ! »

Une déclaration de l'ANECR :

« L’URGENCE DE METTRE FIN AU MARTYRE DES HABITANTS DE LA BANDE DE GAZA ! »

Les habitants de Gaza n’ont pas connu la trêve réservée à la fin de l’année. Pour eux, l’année 2009 a débuté comme avait fini l’année 2008 – sous les bombes israéliennes, dans une situation humanitaire plus que jamais catastrophique et inhumaine.

Lire la suite...

 

Service minimum dans les écoles : une déclaration de l'Association Nationale des Elus Communistes et Républicains

anecrb.JPGCommuniqué

Service minimum dans les écoles La loi doit être abrogée !

La riposte aux réformes destructrices du service public de l’école engagée par les personnels de l’Education nationale et leurs organisations syndicales, mais aussi par les parents d’élèves et plus généralement les citoyens et les élus atteint un niveau considérable.

Les élus communistes et républicains ont massivement participé aux manifestations qui se sont déroulées partout en France ce jeudi 20 novembre. Les maires, refusant la mise en place de services de substitution à l’accueil des enfants dans les écoles s’opposent à une loi adoptée dans la précipitation en vertu d’objectifs politiques partisans. Cette loi, n’est pas seulement inapplicable, elle est aussi attentatoire au choix démocratique et constitutionnel de la grève. Elle a pour unique objectif de casser la résistance à une réforme libérale qui tire l’enseignement par le bas et aggrave les conditions de l’échec scolaire. Elle ne permet pas enfin d’assurer les conditions de sécurité indispensables à l’accueil des enfants.

Les menaces d’Etat, les référés engagés auprès des tribunaux par des préfets zélés, les mises en demeure et autres menaces de sanctions n’affaibliront pas la volonté de ces élus au service de la population. L’autoritarisme du président de la République et de son gouvernement se heurtera à la volonté de préserver le contenu et la qualité du service public de l’école.

Cette journée du 20 novembre marquera, à ne pas en douter une étape très importante dans la mobilisation nécessaire pour le développement du service public d’éducation et la croissance des moyens à lui attribuer pour la réussite scolaire des élèves et pour l’égalité d’accès de nos enfants au savoir.

Montreuil le 20 novembre 2008

 

Actifs financiers, C'est quoi?

Voici , en annexe, un diaporama de l'ANECR qui permet de mieux comprendre de quoi il s'agit. il y a également le texte de la proposition de loi déposée en 2005 par les parlementaires communistes et républicains, au Sénat et à l'Assemblée Nationale.

Lire la suite...