Comme vous pouvez le constater, la réforme territoriale, et son corollaire financier qu’est la suppression annoncée de la Taxe Professionnelle, aura des conséquences sur les finances de notre commune, comme sur celles de l’ensemble des collectivités territoriales.

De plus, cela s’inscrit dans un contexte d’étranglement financier des communes, lié notamment aux effets de la décentralisation et aux transferts de charges non compensées, ou encore au plafonnement de la TP.

Cette réforme, si elle se mettait en place, se traduirait rapidement par une réduction des subventions aux associations, clubs … Ce sont pourtant eux qui assurent du lien, du tissu social et dont l’utilité n’est plus à démontrer. Nombre de ceux-ci risquent de voir leur existence même être remise en cause.

Pour autant, rien n’est joué, la mobilisation doit s’amplifier. Du local au national, il faut nous faire entendre toujours plus nombreux pour mettre en échec cette attaque historique contre tout l’édifice public et le système social qui le caractérise. C’est pourquoi, dans le prolongement des actions menées, les élus communistes et républicains vous appellent à participer le jour où s’entamera le débat au Sénat à un :

Rassemblement national Mardi 19 janvier 2010 Paris – Sénat

De plus les élus communistes et républicains réaffirment qu’une autre réforme des collectivités est possible, attestant de l’attachement profond du peuple de France à ses communes, ses départements et ses régions, à leur libre administration, leurs coopérations volontaires et aux services publics qu’elles développent pour conforter l’égalité républicaine et la solidarité nationale.

Je compte sur vous pour transmettre ces informations aux membres de votre association, de votre club, et en espérant nous retrouver dans l’action, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments distingués.

Olivier CHRISTOL

  • L'intervention est visible sur ce blog à la date du 11 décembre 2009