PCF Sotteville-lès-Rouen

Pour comprendre ...

Fil des billets - Fil des commentaires

Loi Macron : "Le coup de force du gouvernement est un aveu de faiblesse"

AN logo

Alors que le débat en première lecture se terminait sur la loi "Macron" à l'Assemblée nationale, le Premier ministre utilise l'article 49-3 pourt courcircuiter le débat.

Le texte de casse du code du travail, de flexibilité accrue pour les salariés, de renforcement des droits des patrons avec la casse des tribunaux de prud'homme ...était soutenu par de moins en moins de députés de gauche, même si la députée Luce Pane continue à dire qu'il "s'agit d'une avancée" sociale ou patronale ... ?

Ce texte est également refusé par de plus en plus de gens, par une part grandissante de la population, tandis que la droite le trouve trop timide.

Un certain François Hollande, alors député et premier secrétaire du PS disait en 2006 : "Le 49-3 est une brutalité, le 49-3 est un déni de démocratie, le 49-3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire»,




Pour André Chassaigne "Le coup de force du gouvernement est un aveu de faiblesse"

Le Gouvernement a décidé de recourir à l’article 49-3 de la Constitution et d’engager, de fait, sa responsabilité parce qu’il ne disposait pas d’une majorité suffisante à gauche pour faire adopter le projet de loi dit « Macron ». Ce coup de force est un véritable aveu de faiblesse. Faiblesse vis-à-vis de sa propre majorité qu’il n’a pu rallier autour de son parti-pris libéral qui est à rebours des promesses faites par le candidat François Hollande. Le Gouvernement aurait dû tirer les conséquences de cet échec en retirant ce texte plutôt que de recourir à des artifices constitutionnels qui ne sont rien d’autres qu’un mépris pour la souveraineté nationale, un déni de démocratie.

Lire la suite...

 

Loi Macron, désengagement massif de l’Etat : Non à la mort du train et du service public

La loi « Macron » prévoit, parmi les nombreux sujets traités, la libéralisation totale du transport par autocar contre le rail. "Nous sommes déterminés à ne pas laisser faire. Nous demandons l’arrêt immédiat de nouvelles remises en cause de dessertes, d’arrêts dans les gares pour le prochain service 2016".

Déclaration du groupe CRC du Sénat, GDR de l’Assemblé Nationale, des vices-présidents communistes des Régions, des administrateurs communistes du STIF :

En débat à l’Assemblée Nationale la loi « Macron » prévoit, parmi les nombreux sujets traités, la libéralisation totale du transport par autocar.

Ce qui permettraient aux grands groupes de transport, dont la SNCF, avec sa filiale ID Bus, d’ouvrir librement des lignes de transports collectifs réguliers non urbains par autocar, en concurrence avec des services existants, qu’il s’agisse des TER, des TET ou des TGV.

Lire la suite...

 

Nouveau gouvernement : « Une sidérante fin de non recevoir »

LOGO pcf

Un communiqué du pcf

Nouveau gouvernement : « Une sidérante fin de non recevoir »

Alors que la politique gouvernementale a été très fortement sanctionnée lors des élections municipales, la composition de nouveau gouvernement confirme une sidérante fin de non recevoir, symbolisé par le choix de M.Valls à Matignon, un véritable acharnement de F.Hollande et des principaux dirigeants du PS à ne pas prendre en considération l’état réel du pays, le niveau des attentes et des souffrances. Rien ne change ? Pas exactement puisque ce gouvernement « resserré » sera celui d’une accentuation de la cure d’austérité avec, comme première conséquence, une aggravation de la crise politique. Symbole saisissant, a peine quelques minutes avant l’annonce du nouveau gouvernement, F.Hollande partait pour Bruxelles avec, sous le bras, le pacte de responsabilité, les 50 milliards d’euros d’économies et une nouvelle attaque contre le financement de la sécurité sociale déguisée en « pacte de solidarité ». Nous proposons de prendre une tout autre direction avec la marche du 12 avril, celle du sursaut citoyen et populaire, d’une remobilisation de l’ensemble de la gauche, avec des socialistes et des écologistes qui ne veulent pas de l’austérité comme seul horizon. Aujourd’hui, ce gouvernement dont le combat consiste à abandonner notre pays aux marchés financiers ne dispose pas d’une majorité de gauche à l’Assemblée nationale. Les prochains jours peuvent ouvrir une nouvelle séquence politique avec un grand débat sur les alternatives, les solutions, les grands chantiers à engager pour un changement de gauche.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF,

Paris, le 2 avril 2014.

Lire la suite...

 

AUSTERITE : SOLUTION OU PROBLEME ?

4 aff.

Dans le cadre de la campagne pour une alternative à l'austérité, Olivier CHRISTOL a pris l'initiative de travailler sur ce qu'était l'austérité, ses causes, ses conséquences et surtout quelques solutions pour en sortir. Cette étude a aussi été faite au travers du prisme des collectivités et notamment de celui du Conseil Général de Seine-maritime.

Vous pouvez trouver ce document en pièce jointe.

Lire la suite...

 

Quand les députés socialistes joignent leurs voix à celle de la droite pour instaurer l'austérité

AN logo

Aujourd'hui, mardi 09 Octobre, les députés ont voté pour le "paquet européen", actant de fait la rigueur et l'austérité comme étant la "règle d'or" du fonctionnement de nos institutions.

Une grande partie des députés socialistes, dont tous ceux de Seine-Maritime, ont voté pour ce texte.

Les députés communistes , qui réclament un référendum sur cette question, afin que ce soit le peuple lui même qui tranche, se sont unanimement exprimés contre.

On pouvait espérer autre chose de la gauche ...

Voici le résultat dees votes publié par l'Assemblée Nationale :

Analyse du scrutin n° 30 - Première séance du 09/10/2012 Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi autorisant la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (1re lecture). Nombre de votants : 568 Nombre de suffrages exprimés : 547 Majorité absolue : 274 Pour l'adoption : 477 Contre : 70 L'Assemblée nationale a adopté.

Lire la suite...

 

22 septembre 1792 - 22 septembre 2012 : 220 ans de République en France

republique

Depuis 220 ans , la france est une République. Nous en sommes à la 5ème République depuis 1958 et la constitution du 4 octobre qui a été revu à différents moments d l'Histoire.

Dabns la campagne pour l'élection présidentielle, nous avons dévelpppée lidée d'aller vers une 6ème République qui soit une république démocratique, sociale et écologique. Cet objectif reste plus que jamais d'ctualité.

Surtout quand on voit comment le peuple est muselé, qu'il n'a pas son mot à dire sur une question qui touche sa vie au quotidien, la constructioon européenne et le Pacte budgétaire européen, ce nouveau traité qui instaure la règle d'or, qui fait de l'austérité la loi générale, tant pour l'Etat que pour la sécurité sociale ou les collectivités territoriales.

__POUR DEFENDRE LA REPUBLIQUE ET SES VALEURS, LE PEUPLE DOIT SE PRONONCER DIRECTEMENT SUR CE TRAITE: EXIGEONS UN REFERENDUM__

Lire la suite...

 

"L'europe des peuples nous appelle !" : un livre de Patrick Le Hyaric pour comprendre ...

Plh

Pour comprendre le pacte budgétaire européen, ce livre de parick LE HYARIC, Député européen et Directeur du journal "l'Humanité" qui a lancé la pétitiopn pour un référedum populaire pour que le peuple puisse dire NON au nouveau Traité européen (TSCG).

C'est la publication intégrale du traité TSCG, le pacte de croissance et les deux règlements coercitifs votés au Parlement Européen, assorti du décryptage.

En vente auprès de militants communistes pour 5,00 €

 

FRET SNCF : REVOIR D'URGENCE LA COPIE ! Rassemblement mardi 6 juillet 2010 devant l"'Assemblée Nationale

anecrb.JPG

Une déclaration de l'ANECR :

__Rassemblement « Pour revoir d’urgence la copie du plan Fret SNCF ! »__

Mardi 6 juillet 15h/18h Place Edouard Herriot Paris (métro Assemblée Nationale)

L’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains sera aux cotés des associations et les syndicats pour exiger moins de camions et plus… de wagons !

Face aux renoncements du gouvernement de se donner réellement les moyens d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre de 20%, d’ici 2020, dans le secteur des transports, face aux conséquences dramatiques du nouveau plan FRET de la SNCF qui jetterait des centaines de milliers de nouveaux camions sur les routes, l’ANECR a pris l’initiative le 7 mai 2010 de relayer auprès des élus et des populations le communiqué des associations environnementales et des syndicats pour que la copie du plan FRET SNCF soit revue d’urgence.

Lire la suite...

 

8 MARS : L’histoire de la Journée internationale

8 mars

En un siècle, les femmes ont conquis l’égalité juridique et législative dans la plupart des pays du monde. Reste à conquérir l’égalité dans les faits. La journée internationale de la femme, officialisée en 1977 par les Nations Unies, est là pour nous rappeler ces victoires mais aussi pour nous inviter à réfléchir sur la condition de la femme dans le monde entier.

Lire la suite...

 

RASSEMBLEMENT NATIONAL CONTRE LA REFORME TERRITORIALE le 19/01/2010

anecrb.JPG

APPEL DE L’ANECR

Exigeons encore plus fort le retrait du projet de démolition des collectivités locales

Rassemblement national - 19 janvier 2010

Paris – Sénat

Halte au massacre : de partout, dans le pays, s’exprime de plus en plus clairement la volonté d’obtenir le retrait des projets de réformes des collectivités locales et de la taxe professionnelle.

Au delà des élu-e-s et des personnels territoriaux, des citoyens de diverses sensibilités expriment leur indignation face à l’entreprise de destruction de la démocratie locale et des politiques publiques qu’elle engendre.

Elu spécial

N° Spécial à acheter auprès des élus de Sotteville-lès-Rouen ou auprès de l'ADECR

Lire la suite...

 

REFORME TERRITORIALE : HALTE AU MASSACRE

réforme territoriale

Ce sont les citoyens qui seront les principales victimes !

C'est donc une question qui dépasse très largement l'action des seuls élus, surtout quand cette réforme est associée à la suppression de la Taxe Professionnelle.

vignette fete huma ndie 09

Un débat sur cette question est organisé par l'ADECR à l'occasion de la Fête de l'HUMANITE en Normandie le samedi 28 novembre 2009 à 16 15 au stand des élus communistes et républicains.

Lire la suite...

 

REFORME TERRITORIALE : LA DEMOCRATIE LOCALE EN DANGER !

placide

Dessin de PLACIDE

Les projets de loi sur la reforme territoriale sont publiés.

On peut les retrouver sur le site du Sénat (N° 60,61,62 et 63).

Il s'agit de casser maintenant le socle populaire et démocratique de nos institutions, ainsi que tous les lieux de résistance de la libre concurrence, les acquis sociaux et de solidarité territoriales comme les services publics.

COMBATTRE CETTE REFORME : C'EST L'AFFAIRE DE TOUS ! NOUS SOMMES TOUS CONCERNES !

Un interessant power point sur ce sujet est en pièce jointe.

''Décryptage et principales critiques de la réforme des territoires par Nicolas LIEBAULT, chargé de mission à l’ANECR -

La réforme territoriale voulue par le gouvernement est scindée en cinq projets de loi....''

Le premier est le projet de loi de finances pour 2010 qui entérine la disparition de la taxe professionnelle annoncée par Nicolas SARKOZY. Les quatre autres sont institutionnels et seront examinés en Conseil des ministres mercredi prochain. Le principal projet est connu depuis samedi dernier dans sa version définitive. Il est disponible sur le site de la Gazette des Communes et sur CIDEFIL. S’appuyant sur les conclusions du rapport de la commission présidée par Edouard BALLADUR, il en reprend les principales propositions.

Lire la suite...

 

QUELLES ALTERNATIVES FACE À LA CRISE ? : rencontre débat avec les communistes le 13 mars 2009 à 17 heures 30 à Oissel

Logo PCF

Les communistes de Sotteville – Saint Etienne – Oissel – Petit Quevilly,

vous convient à une RENCONTRE-DEBAT

Le vendredi 13 mars 2009 à 17 H 30 Palais des congrès – Oissel

''placée sous la Présidence de :

Thierry Foucaud, Sénateur Maire de Oissel

Hubert Wulfranc, Conseiller Général et Maire de Saint Etienne du Rouvray''

Avec la participation de :



Yves DIMICOLI, économiste Jacques COSSART, Secrétaire du Comité scientifique d’ATTAC

On nous annonce une année 2009 « difficile » pour tous !

C’est vrai pour les nombreux nouveaux chômeurs, pour les salariés dont la rémunération est bloquée…

Mais pas « difficile » pour tous puisque après 2008 qui a été l’année des profits record, on ne touche pas aux dividendes versés aux actionnaires.

Lire la suite...

 

CONSEIL MUNICIPAL du 19 Février 2009 restauration scolaire et municipale

A l'ordre du jour du conseil municipal, outre le débat d'orientation, il y avait le choix du concessionnaire pour la DSP de restauration scolaire et municipale.

OC

C'est olivier CHRISTOL qui est intervenu au nom du groupe communiste

On nous demande aujourd’hui d’autoriser Monsieur le Maire à signer la convention de délégation de service public pour la restauration scolaire et municipale.

Si nous nous étions prononcés pour l’affermage, nous aurions préféré une durée plus courte que 7 ans. Plutôt 5 ans permettant une renégociation plus régulière des contrats et une meilleure adaptation aux éventuelles évolutions techniques ou réglementaires par exemple.

Si l’affermage est un premier pas vers un véritable service public de la restauration, nous pensons qu’il faudrait envisager de mener des études approfondies et comparatives sur le prix, sur la qualité des produits et sur la qualité du service rendu entre la DSP et la restauration en régie municipale.

Lire la suite...

 

34ème Congrès du PCF

34ème congrès

Lire la suite...

 

Service minimum dans les écoles : une déclaration de l'Association Nationale des Elus Communistes et Républicains

anecrb.JPGCommuniqué

Service minimum dans les écoles La loi doit être abrogée !

La riposte aux réformes destructrices du service public de l’école engagée par les personnels de l’Education nationale et leurs organisations syndicales, mais aussi par les parents d’élèves et plus généralement les citoyens et les élus atteint un niveau considérable.

Les élus communistes et républicains ont massivement participé aux manifestations qui se sont déroulées partout en France ce jeudi 20 novembre. Les maires, refusant la mise en place de services de substitution à l’accueil des enfants dans les écoles s’opposent à une loi adoptée dans la précipitation en vertu d’objectifs politiques partisans. Cette loi, n’est pas seulement inapplicable, elle est aussi attentatoire au choix démocratique et constitutionnel de la grève. Elle a pour unique objectif de casser la résistance à une réforme libérale qui tire l’enseignement par le bas et aggrave les conditions de l’échec scolaire. Elle ne permet pas enfin d’assurer les conditions de sécurité indispensables à l’accueil des enfants.

Les menaces d’Etat, les référés engagés auprès des tribunaux par des préfets zélés, les mises en demeure et autres menaces de sanctions n’affaibliront pas la volonté de ces élus au service de la population. L’autoritarisme du président de la République et de son gouvernement se heurtera à la volonté de préserver le contenu et la qualité du service public de l’école.

Cette journée du 20 novembre marquera, à ne pas en douter une étape très importante dans la mobilisation nécessaire pour le développement du service public d’éducation et la croissance des moyens à lui attribuer pour la réussite scolaire des élèves et pour l’égalité d’accès de nos enfants au savoir.

Montreuil le 20 novembre 2008

 

Un appel aux élues et élus progressistes

Association Nationale des élus communistes et républicains

APPEL aux élues et aux élus progressistes

__Élus des villes et des villages, des départements et des régions, nous n’avons pas tous les mêmes sensibilités ni les mêmes itinéraires. Nous avons en commun d’être engagés dans nos collectivités et d’être partie prenante de l’action citoyenne__. Nous avons pris le parti de l’action publique et collective. Nous nous reconnaissons dans les valeurs de progrès et d’émancipation humaine. Il nous est donc possible de nous retrouver et de nous organiser pour agir en commun sur la base de ces valeurs.

Lire la suite...

 

ASSEMBLEE NATIONALE : Intervention de JP LECOQ, Député communiste de Seine-Maritime

Après le vote NON des Irlandais sur le nouveau traité européen voulu par Sarkozy, copie du Traité sur la Constitution Européenne que les français et les hollandais avaient rejeté en 2005, et à quelques jours de la Présidence française de l'Union Européen un débat était organisé à l'Assemblée Nationale.

Intervention de Jean-Paul LECOQ, Député communiste et républicain (76)

Monsieur le Président, Mmes et MM les ministres, chers collègues, Une nouvelle fois, nous voilà donc confrontés à la réalité de l’Europe des peuples. Que n’a-t-on pas entendu sur les mérites de ce traité ? Sur la suprême habileté de ses parrains le Président Sarkozy et Madame Merkel, à contourner la « voix populaire » et pour tourner la page du Non français et néerlandais ? Le peuple irlandais a voté non et n’y a-t-il pas quelque chose d’insupportable dans la manière dont il est traité pour son choix ? Il y a donc des « petits » pays qui « entraveraient » la marche solennelle vers une Europe idyllique ! Par ignorance, par stupidité, par cupidité, par égoïsme ? Quelle arrogance et quel mépris du peuple irlandais dans ces commentaires insultants !

Lire la suite...

 

Mai 68 : Numéro Spécial 40ème anniversaire

N° Spécial HUMANITE

Lire la suite...

 

Actifs financiers, C'est quoi?

Voici , en annexe, un diaporama de l'ANECR qui permet de mieux comprendre de quoi il s'agit. il y a également le texte de la proposition de loi déposée en 2005 par les parlementaires communistes et républicains, au Sénat et à l'Assemblée Nationale.

Lire la suite...