PCF Sotteville-lès-Rouen

Interventions diverses

Fil des billets - Fil des commentaires

Finances communales : Un courrier d'Olivier CHRISTOL, secrétaire de la section PCF à la Députée-Maire

Suite à l'annonce de la baisse très importante des dotations aux collectivités, Olivier CHRISTOL, secrétaire de la section du PCF, a adressé un courrier à la Députée-Maire de Sotteville-lès-Rouen.

Il lui demande notamment l'évaluation du manque à gagner pour la commune et de mettre à l'ordre du jour du prochain conseil municipal une délibération demandant le maintien des dotations pour les collectivités, reprenant la lettre ou l'esprit d'une motion de l'assosciation des Maire de France.

Lire la suite...

 

Mardi 30 avril : Vote de l'Assemblée Nationale sur le programme de stabilité 2014 -2017

prog de stabilite

Les communistes de Sotteville écrivent à la député pour lui demande de ne pas voter le programme de stabilité 2014 2017 qui sera débattu à l'Assemblée nationale mardi 30 avril après un discours du Premier Ministre.

Madame la Députée,

Mardi 29 avril, sauf changement dans l’ordre du jour, vous assisterez à l’Assemblée Nationale à une déclaration du Gouvernement, suivie d’un débat et d’un vote sur le Programme de stabilité pour les années 2014 à 2017.

Lire la suite...

 

AMNISTIE SOCIALE : Le gouvernement ne veut pas de la proposition de loi présentée par les communistes ..

AN logo

Après un vote positif au Sénat, les sénateurs socialistes l'ont tous voté, la proposition de loi "portant amnistie des faits commis à l'occasion de mouvements sociaux et d'activités syndicales et revendicatives" a reçu un avis défavorable de la commision des lois de l'Assemblée Nationale, sur injonction du Gouvernement.

Le texte de la proposition de loi (169 rectifiée) telle qu'elle a été déposée et le texte voté (AN 760) au Sénat sont en annexe.

Cela a provoqué la réaction suivante de la direction nationale du PCF :

Logo PCF

GOUVERNEMENT À LA DÉRIVE... libérale !

Le gouvernement vient de prendre la décision de ne pas voter la proposition de loi d'amnistie sociale présentée par le groupe des élus communistes / front de gauche.

Cette décision est d'autant plus incompréhensible qu'elle tourne le dos au vote exprimé par une majorité de sénateurs le 27 février dernier, mais également aux positions formulées par la Madame la ministre de la Justice, Christiane Taubira.

Alors que des milliers d'hommes et de femmes, salarié-e-s et syndicalistes, en pointe dans le combat pour le maintien de l'emploi et la défense de l'appareil productif, ont pris tous les risques pour défendre l'intérêt commun contre Sarkozy, le gouvernement leur refuse tout soutien.

Un véritable coup de poignard dans le dos

C'est une véritable honte pour un gouvernement qui se prétend de gauche. Une attitude qui fait malheureusement suite à d'autres coups de poignard dans le dos intervenus depuis maintenant un an :

Lire la suite...

 

5 MAI 2013 - marche à PARIS pour une 6ème République

6ème Rep

MARCHE au départ de la Bastille le dimanche 5 mai 2013 à 13 heures 30

Départ en cars : s'inscrire au 02 35 07 89 80 ou contacter la section PCF de Sotteville au 06 84 22 84 76 (Olivier CHRISTOL)

Contre la finance et l'austérité - Marche citoyenne pour la 6e République

5 mai

L’affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D’une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l’absence de probité et d’honnêteté d’un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l'Etat. Il faut mettre fin au règne de la finance.

Lire la suite...

 

PETROPLUS : le tribunal rejette les offres de reprises. Qu'attend le gouvernement pour NATIONALISER ?

P1

Vers 12 heures, ce mardi 16 avril 2013, l'avocat du Comité d'entreprise de Petroplus à pris la parole devant de nombreux salaries de l'entreprise, des élus communistes, républicain, du Front de gauche, mais aussi des socialistes, des amis et camarades de ces salariés venus les soutenir.

Il a annoncé que le Tribunal de Commerce venait de rejeter les deux offres de reprises pour cette raffinerie.

Dès cette annonce, nombreux furent les gens présents à réclamer la nationalisation de cette entreprise.

Un nouveau rassemblement est organisé vendredi 19 à 12heures devant l 'usine pour demander que cette entreprise continue son activité.

C'est un bien mauvais hommage qui fut ainsi rendu à notre camarade Yvon Scornet, hospitalisé depuis quelques jours suite à un malaise et une chute.

YS

Lire la suite...

 

Une triste journée pour les salariés. Mais le combat va continuer ...

ANI SLR

Manifestation contre l'ANI à Sotteville, le 04 avril dernier

Mardi 9 avril, les députés ont décidé de casser le code du travail, de rendre les licencements plus faciles pour les patrons, d'intaurer une flexibilité toujours plus grande, de faire du CDD la norme à la place du CDI ...

Code du travail

les 8 députés PS de Seine-Maritime, avec l'abstention bienveillante des 2 députés de droite, ont voté ce projet de loi dit de "sécuriastion de l'emploi" en première lecture à l'Assemblée Nationale.

Lire la suite...

 

Après l'accident sur le pont Mathilde, une Lettre ouverte au Président de la République par le Comité de défense du triage de Sotteville

CDTriage SLR

AVANT LA PROCHAINE CATASTROPHE !

Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Depuis qu’il existe pour la sauvegarde du Triage SNCF de Sotteville-lès-Rouen, son Comité de Défense a toujours dénoncé les aspects particulièrement nocifs que représente le report massif sur les routes du transport de marchandises, tant du point de vue environnemental (non-respect des « accords de Grenelle ») que de celui de la sécurité des usagers de la route. Notamment lors de l’audience accordée par le Ministère des Transports, le 30 mars dernier où, lors de la remise de 11 000 signatures de citoyens et de 13 motions ou délibérations de communes de l’agglomération rouennaise, le problème de la circulation excessive de poids lourds en pleine ville de Rouen a été évoqué par les membres de notre délégation.

Lorsqu’il nous a été répondu que toute la solution résidait dans la réalisation du « contournement Est » de la ville, nous avons fait remarquer que ce type de réponse ne faisait que contourner elle-même le problème en reportant ailleurs le flux excessif de poids lourds et les dangers qu’il représente, sans traiter la question dans sa globalité.

Lire la suite...

 

QUAND ON EST DE GAUCHE ...

senat

Les sénateurs communistes, groupe CRC, ont deposé une motion d'irrecevabilité, votée d'abord en commission puis en séance sur la proposition de loi sur la tarification progressive de l'energie.

Ce texte avait pour effet de rompre l'égalité territoriale et entre citoyen face à l'accès à l'énergie.

La droite, pour des raisons politiciennes, a soutenue cette démarche et le texte est donc tombé.

Texte énergie : « Quand on est de gauche....parlons-en"

Ce vote a provoqué l'ire de Guillaume Bachelay.

Guillaume Bachelay, Nouveau Numéro 2 du PS et Député de Seine-Maritime, parmi d'autres, adresse le mercredi 31 octobre 2012, quelques leçons de « gauchitude ».

Exercice hasardeux étant donné que...

Quand on est de gauche, on ne s'attaque pas à la péréquation tarifaire de l'énergie (même tarif quel que soit son lieu d’habitation) qui garantit un traitement égalitaire entre les Français.

Quand on est de gauche, on ne propose pas une loi élaborée sans aucune concertation avec les différents acteurs que sont les usagers et leurs associations, les élus, les organisations syndicales.

Lire la suite...

 

PONT MATHILDE : DES PROPOSITIONS DES ELUS COMMUNISTES

Pont Mathilde : Propositions des élus communistes et républicains



Un accident grave s’est produit le lundi 29 octobre sur le pont Mathilde à Rouen. Un camion chargé de carburant à pris feu, heureusement sans conséquences humaines majeures . Sans aucun doute, la structure de l'ouvrage a souffert. Les conséquences ne sont pas à ce jour encore toutes connues. Elles paraissent cependant importantes.

C’est immédiatement les coupures de communications Internet et téléphone, mais c’est surtout l’arrêt complet de circulation sur cet axe reliant les deux rives de la Seine qui marque le plus la population. En effet, la coupure du pont Mathilde, utilisé par 80 000 véhicules chaque jour, va produire de grosses difficultés de circulation dans l’agglomération. Celles-ci se trouvent aussi accrues du fait que les accès définitifs du pont Flaubert ne sont pas réalisés, il lui est donc aujourd’hui difficile de supporter une telle augmentation du trafic. Parmi les conséquences, on peut aussi prévoir le coût des remises en service du pont à la circulation. Qui paiera? L'Etat ne pourra fermer les yeux sur ses responsabilités en la matière, en se défaussant sur les collectivités locales. En effet, depuis plus de trente ans, le contournement EST de Rouen est à l’étude. L'exigence de sa réalisation étant de la plus grande actualité, le temps de l’action est venu. Cette voie nouvelle de circulation reliant l’A28 et l’A13 permettra de faire passer à l’extérieur de l’agglomération rouennaise de nombreux poids lourds, notamment ceux qui aujourd’hui transitent par le centre de Rouen.

Il est primordial que son tracé respecte scrupuleusement l’intérêt des populations, le cadre, la qualité de vie, ainsi que les ressources naturelles. Il ne doit pas couper la zone d’activités Seine-Sud, zone de 800 hectares située sur les communes de Sotteville-lès-Rouen, Saint-Etienne du Rouvray et Oissel, ni entraver son développement potentiel.

Par ailleurs, chacun le sait, le risque zéro n’existe pas, nous venons d’en avoir la preuve. Aussi faut-il limiter au maximum la circulation du nombre de véhicules de fort tonnage sur nos routes.

Les Elus Communistes et Républicains formulent les propositions suivantes:

Le fleuve peut voir largement son trafic se développer pour le transport de marchandises. C'est vrai aussi pour le ferroviaire, véritable outil au service du développement économique de l’agglomération rouennaise et plus généralement de la Région, avec le triage SNCF de Sotteville-lès-Rouen.

Voilà des pistes que les élus communistes et républicains veulent remettre absolument au cœur du débat sur les déplacements.

Monsieur le Préfet invite les habitants à utiliser au maximum les transports collectifs. Il a raison. Nous proposons donc que cette période transitoire, durant les travaux de réfection du pont, soit mise à profit pour favoriser et développer une politique de gratuité des transports en commun, ce qui, au delà de l'équité sociale, permettrait de limiter la circulation automobile dans l’agglomération. Il convient dès maintenant d'inscrire cette réflexion dans une perspective de réduction durable des trafics automobiles en améliorant l’accès, la cohérence et l’efficacité des réseaux de transports en commun.

Les élus communistes et républicains de la CREA Les Conseillers généraux communistes de Seine-Maritime

 

Toujours PETROPLUS... Une intervention en Conseil Municipal, et un courrier au Président de la République

P1

Lors de la réunion du Conseil Municipal, olivier CHRISTOL, au nom du groupe communiste, a lancé le débat sur Petroplus, demandant au Maire, en s'appuyant sur le conseil, d'utiliser ses pouvoirs pour demaner au gouvernement d'accélérer la préparation de lois permettant aux salariés de se défendre et s'il le faut, d'aller jusqu'à la réquisition, voire la nationalisation, de l'entreprise.

Cette intervention s'appuie aussi sur un courrier adressé dès le lendemain de l'annonce de la liquidation, au Président de la République (copie du courrier en pièce jointe).

Conseil Municipal de Sotteville-lès-Rouen - 18 Octobre 2012 Situation de Petroplus Olivier CHRISTOL – Groupe Communiste

Monsieur le Maire, Mes Chers collègues,

Le tribunal de commerce a prononcé, mardi dernier, la liquidation de l’entreprise Petroplus, basée à Petit-Couronne, et laisse jusqu’au 5 novembre un délai pour trouver un hypothétique repreneur.

Je tiens tout d’abord à apporter le soutien des communistes de Sotteville-lès-Rouen aux salariés et à leur famille. Un soutien combatif et emprunt d’espoir.

Car, même s’il est annoncé que Net Oil a redéposé un dossier de reprise, cette décision du tribunal s’appliquerait aux 470 salariés qui vont, de fait, subir le chômage. C’est sans compter les sous-traitants, et les entreprises de stockage : en tout, plusieurs milliers d’emplois sont touchés directement ou indirectement.

Lire la suite...

 

TRIAGE SNCF de SOTTEVILLE-lès-Rouen : Question écrite de Thierry FOUCAUD

triage slr

Thierry FOUCAUD, Sénateur-Maire de Oissel et Vice Président du Sénat a transmis une question écrite au Ministre cahrgé des transports de la mer et de la pêche

Voici la question et la réponse qui vient d'être faite par le Ministre.

Question écrite n° 23680 de M. Thierry Foucaud (Seine-Maritime - CRC) publiée dans le JO Sénat du 07/06/2012 - page 1335

M. Thierry Foucaud attire l'attention de M. le ministre délégué auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports et de l'économie maritime, sur les menaces qui pèsent sur le triage de Sotteville-lès-Rouen. Ces dernières années ont été marquées par une politique des transports de fret favorisant le mode routier au détriment d'une complémentarité intermodale pourtant préconisée en conclusion du Grenelle de l'environnement. Sous l'action du précédent Gouvernement, les plans stratégiques et commerciaux conduits successivement depuis 2003 à la SNCF ont accéléré une spirale de déclin, en privilégiant une politique de marge sur le transport public de marchandises, avec pour conséquences l'abandon de trafics jugés non rentables, en dépit de l'opposition même de chargeurs.

Lire la suite...

 

Une pétition pour un service public ferroviaire de qualité.

fret

Pour un Service Public Ferroviaire de Qualité

train

Pétition Adressée au Président de la République et au Ministre des Transports

Afin de reconstruire de façon démocratique et efficace le Service public du Transport ferroviaire mis à mal par des politiques de marchandisation négatives depuis plusieurs années,nous demandons de toute urgence, avec les Collectifs de Défense du Service Public Ferroviaire et Convergence Nationale Rail qui les regroupe :

Lire la suite...

 

LA "REGLE D'OR" VALIDEE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

CC

Les communistes de Sotteville-lès-Rouen vous invitent à signer la pétition pour un référendum pour que le Peuple se prononce sur l'instauration de l'austérité, baptisée "règle d'or" dans nos textes fondamentaux.

Nous refusons que cette "règle d'or" devienne une loi de notre République.

Une déclaration de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité Député européen Vice-président du groupe de la gauche unitaire européenne

Le conseil constitutionnel fait un choix politique.

La décision rendue par le Conseil constitutionnel à propos du nouveau traité européen est une décision de caractère politique. Alors que la vocation proclamée de cette institution est de veiller au respect des principes de la Constitution, elle ne trouve rien à redire quand l'un des plus fondamentaux d'entre eux est remis en cause. Il s'agit de la souveraineté populaire indissociable de la souveraineté budgétaire des Etats.

Lire la suite...

 

Pacte budgétaire européen : une réponse édifiante !!

Suite au courrier d'Olivier CHRISTOL, la Députée de la 3ème Circonscription a fait une réponse que vous trouverez en Pièce jointe.

Elle rappelle que, avec le pacte de croissance et le TSCG, "l'Europe marche sur ses deux jambes : discipline budgétaire et politique de croissance ..."

Et elle poursuit en rappelant que "le Parlement, composé de représentants du peuple est tout à fait légitime pour ratifier ces textes. Dans le cas où le parlement serait saisi, je me prononcerai ebn faveur de la ratification..."

Cette réponse, venant d'une élue de gauche, nous confirme dans la nécessité de se battre pour la mise en place d'un référendum sur le TSCG, inscrivant de fait l'autérité et la "règle d'or" dans les politiques de la france.

Je vous engage à signer la pétition ci dessous ou en Pièce jointe

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS – Section de Sotteville-lès-Rouen

__PETITION pour un REFERENDUM sur le nouveau Traité Européen__

François Hollande s'était engagé à renégocier le Traité pour la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG), appelé aussi pacte budgétaire, signé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Il n'en est rien.

Or ce texte durcit encore les traités de Maastricht et de Lisbonne et prône à la fois l'austérité à perpétuité, et le contrôle des budgets par la Commission de Bruxelles.

Pourtant, l'expérience montre que cette orientation n'a fait qu'enfoncer les pays européens dans la crise et les peuples dans la souffrance. Nicolas Sarkozy battu, son traité ne doit pas être appliqué.

Il faut aujourd'hui un débat public sur les orientations européennes et un référendum sur le nouveau traité. Seul le peuple souverain peut décider de son avenir. C'est une question de démocratie.

Je demande au Président de la République de convoquer la tenue d'un référendum sur l'approbation ou non de ce traité (TSCG).

Nom Prénom Adresse Mèl Signature

Pétition à faire signer et à remettre à : Section PCF Sotteville-lès-Rouen, Maison du Peuple – 161, rue Pierre Corneille – 76300 Sotteville-lès-Rouen Permanence chaque mercredi de 18 heures à 19 heures Mél : christol.olivier@wanadoo.fr - sotteville-les-rouenpcf@orange.fr Tél : 06.84.22.84.76 - Blog : http://eluspcf-sotteville.elunet.fr

 

PETITION pour un REFERENDUM sur le nouveauTraité Européen

Une Humaz 20 07 12

•Le texte de la pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen:

François Hollande s'était engagé à renégocier pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), appelé aussi pacte budgétaire, signé par Nicolas Sarkozy et Anglea Merkel.

Il n'en est rien.

Or ce texte durcit encore les traités de Maastricht et de Lisbonne et prône à la fois l'austérité à perpétuité, et le contrôle des budgets par la Commission de Bruxelles.

Lire la suite...

 

Pacte Budgétaire européen: L'exigence d'une consultation populaire (Référendum)

Après le sommet européen des 28 et 29 juin derniers, la ratification du traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG), ou pacte budgétaire européen dans lequel la « règle d’or » tient lieu de fil rouge, s'annonce imminente.

C'est pourquoi Olivier CHRISTOL, Secrétaire de section et conseiller municiplal délégué de Sotteville-lès-Rouen a adressé à la Députée socialiste de la 3ème circonscription le courrier suivant:

Sotteville-lès-Rouen, le 10 Juillet 2012

Madame la Députée,

Les 28 et 29 juin derniers, s’est tenu le somment européen, le premier pour François HOLLANDE, comme Président de la République.

François HOLLANDE, alors candidat, refusait de voir la « règle d’or » si chère à N. Sarkozy inscrite dans nos textes fondamentaux, ce qui l’aurait ainsi institutionnalisée. Il souhaitait, à juste titre, renégocier le traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG), dans lequel cette « règle d’or » tient lieu de fil rouge.

Cependant, au sommet européen, le Président français l’a acté en lui joignant il est vrai un pacte de croissance de 120 milliards d’Euros, qui est cependant bien loin de ce qu’il faudrait car ce sont en fait qu’une quinzaine de milliards qui seront effectivement « utilisables ».

Les français, et notamment les près de 4 millions qui ont soutenu le « Front de gauche » et qui ont ainsi assuré la victoire de la gauche, n’ont pas voté pour se voir imposer la rigueur et l’austérité par l’Union Européenne, par des traités que la Président nouvellement élu accepte.

La question est tout à fait importante car si le pacte de croissance va dans le bon sens, le traité demeure avec ses mécanismes de contrôle poussés des budgets nationaux - Etat, collectivités, administrations publiques, protection sociale.

Lire la suite...

 

PRESIDENTIELLE : Communiqué de l'ANECR sur le 2ème Tour pour infliger une défaite cuisante à Nicolas Sarkozy

anecrb.JPG

Communiqué de l’ANECR

"A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, les élus communistes et républicains déploient dans tout le pays leur activité avec le Front de gauche pour amplifier encore la mobilisation et infliger une défaite cuisante à Nicolas Sarkozy et à sa politique de destruction des services publics et du système social de notre pays.

Lire la suite...

 

Fermeture de classes dans le Département

ecole j Jaures

Le CDEN s'est tenu mercredi 21 mars en soirée.

La fermeture d'un certain nombre de classes (13) est annulée. Une seule ouverture supplémentaire (7 en tout pour l'ensemble du Département).

A Sotteville, nous demandons 2 ouvertures de classes en maternelle et 2 en élémentaires, pour pouvoir faire face aux nouveaux arrivants et popur pouvoir accueillir les enfants dès 2 ans dans nos maternelles.

Lire la suite...

 

le Dimanche 18 mars "PRENONS LA BASTILLE"

bastille_pe.jpg

Lire la suite...

 

CONVERGENCE NATIONALE RAIL (CNR) Un rassemblement le 03 Mars à CLERMONT FERRAND

Le 3 mars dernier, la Convergence Nationale Rail (CNR), dont est membre le Comité de Défense du Triage SNCF a organisé un rassemblement à Clermont Ferrand.

A cette occasion, notre comité était représenté notament par Sylvain BRIERE qui y a pris la parole. André CHASSAIGNE, député communiste, Gilbert GARREL, secrétaire général des cheminots CGT, Didier LE RESTE, responsable de la CNR et membre du comite de campagne de JL Mélenchon y étaient aussi présents.

CF2

Voici l'intervention de Sylvain :

Comité de Défense du Triage de Sotteville-lès-Rouen Rassemblement CNR du 3 mars à Clermont Ferrand – Sylvain BRIERE

Mesdames, messieurs, chers amis,

Je vous adresse le salut fraternel du Comité de défense du triage de Sotteville-lès-Rouen, en Seine Maritime... Ce collectif, constitué en avril 2010 à l’issue d’un débat public organisé par le Comité d’établissement régional des cheminots, dénonçant les dégradations volontairement perpétrées par la SNCF de son trafic de marchandises - singulièrement l’abandon du wagon isolé et du tri par gravité - totalise à ce jour plus de 10 000 signatures de soutien. Parmi ses adhérents et sympathisants, de nombreux élus normands : Sénateurs, Députés, Conseillers généraux, Maires, ou représentants d’associations de défense de l’environnement.

Ses actions, sur la seule agglomération rouennaise, sont partagées et défendues par une douzaine de municipalités. Celles-ci vont de la tenue régulière d’un site Internet permettant d’informer, d’alerter les populations, à l’organisation de rencontres publiques, d’interpellations et manifestations citoyennes... Une mobilisation, nous en sommes fiers, qui compte à son actif le report du démontage d’une partie des voies du site, prévu à l’origine en avril 2011. En outre, refusant la dégradation de ce formidable outil, cantonné désormais essentiellement au garage de centaines de locomotives – nous en comptons aujourd’hui 422, dont 250 rien que pour l’activité Fret – contact est pris avec le ministère des Transports, qui a accepté le principe d’une audience pour le 27 mars prochain. En vérité et pour faire court, autant d'actes semblables à celui qui nous rassemblent aujourd’hui à Clermont Ferrand, puisque opposés à la casse des services publics, de celui de Fret SNCF, nous sommes affilié à « Convergence Nationale Rail ».

Lire la suite...

- page 1 de 3